Rédaction SEO : les fiches produit

Projet

Rédaction SEO des fiches produits et textes catégories

Equipe

Projet avec l’équipe ADV pour la création des produits

Durée du projet

Récurrence toutes les semaines

Salacabou, la magikabou, la bilibibalibibou, mélangez tout ça et vous aurez quoi ? Une bonne fiche produit ! Pour une  fiche produit digne de ce nom, vous aurez besoin de la recette suivante. Je l’ai améliorée au fur et à mesure que les mois ont passé pour trouver le mélange parfait !

Fiches produits écrites

textes catégories rédigés

INGRÉDIENTS

  • 100 g de réflexion
  • 525 g d’observation
  • 200 g d’inspiration
  • 50 g de benchmark

 PRÉPARATION

Préchauffez le cerveau à 360° pendant 2 ans d’alternance.

Préparez le moule de la fiche produit avec une mise en forme adéquate, remplissez-le d’une belle description et laissez reposer 

La recette en détail

Il faut savoir qu’une bonne fiche produit doit respecter bon nombre de critères : faire environ 300 mots, passer les mots importants en gras, insérer des liens dans le contenu pour un bon référencement (SEO)… Bref ! Une fiche produit, ça se cuisine avec amour !
Sur-ce, bonne lecture, je vous laisse suivre ma recette !

Les bullets points

Les bullet points ? Mais qu’est-ce que c’est ? Ça se mange ?

Les bullet points sont simplement les informations les plus intéressantes pour le consommateur. Ils permettent à l’utilisateur d’avoir rapidement tous les renseignements nécessaires pour qu’il puisse faire son achat en toute quiétude.

Pour dresser ma liste de caractéristiques, je me rends sur les fiches techniques dédiées aux professionnels sur les sites des fournisseurs. Je vais alors renseigner la taille, la matière, la capacité d’accueil… Ces informations ne sont pas toujours disponibles sur leur site, auquel cas je me dois de contacter directement le fournisseur pour avoir plus d’informations.

Par exemple, pour un matelas, nous retrouvons les informations capitales comme la taille, la mousse à mémoire de forme, l’épaisseur du modèle… toutes les technologies au service du sommeil et bien-sûr la garantie du produit !

Les bullet points vont donc être utiles pour les internautes, mais aussi pour les moteurs de recherche !

La description longue

Le nerf de la guerre (du SEO), c’est un contenu de qualité ! Pour un bon contenu, j’utilise tout le champ lexical propre au produit (ici le matelas). Pour ce faire, je me sers de l’outil Yooda Insight qui me permet de trouver des mots clés pertinents en fonction des recherches sur Google. Je me sers également de l’outil SemRush qui me permet de suivre l’évolution des mots clés sélectionnés, de les trier par pertinence…

Pour chaque fiche produit, la description longue comporte 3 titres (h2) et des paragraphes (<p> </p>) dans lesquels je vais utiliser les meilleurs mots possibles pour faire un contenu pertinent et avant tout performant pour les moteurs de recherche. En effet, les clients ne lisent pas forcément les fiches produit, mais les moteurs de recherche oui !
Pour un contenu pertinent et performant, je met en pratique ce que j’ai appris lors de mes cours de référencement à l’ESD. Je passe les mots importants en gras à l’aide de la balise <strong> et je mets un maximum de liens sur les mots qui sont en rapport avec nos produits. Par exemple, je vais mettre un lien sur le mot matelas qui renverra l’internaute sur la catégorie matelas s’il clique dessus.

Pour augmenter le SEO du site, je mets un point d’honneur à soigner les méta descriptions. Je veille également à ce que les images soient optimisées en terme de poids avec le graphiste et je m’assure que les attributs des images comportent bien un nom pertinent (appelons un chat un chat !).

Le cross selling

Pour finir en beauté une fiche produit, rien de tel que le cross selling ! Cela consiste à replacer à la fin de la description longue des produits susceptibles d’intéresser l’internaute. 

Par exemple, pour la fiche technique du matelas L’Impérial 180 x 200, nous pouvons retrouver des couettes, un oreiller mais aussi d’autres matelas.

Le cross selling permet deux choses : la première est d’inciter le e-consommateur à acheter davantage sur le site et la deuxième est de rajouter d’autres liens pour faire du maillage interne (donc du netlinking) et donc d’améliorer le référencement naturel du site.